Bruit & Silence

Lieux de refuge dans un quotidien bruyant


Image: Detlef Kappis - Der Strandkorb 2010
Art Studio Kappis - Studio für Malerei, Fotografie und Grafik
Les oasis calmes sont des lieux de refuge à l'écart de l'effervescence et du bruit du quotidien. Leurs formes sont diverses. Qu'il s'agisse d'une place entre ses propres quatre murs, dans la nature ou dans un coin de l'espace urbain, tous ces lieux peuvent apporter de la tranquillité et de la détente. La disponibilité des oasis calmes est importante pour le bien-être, aussi bien à la maison qu'au travail. Ils contribuent à la qualité de l'espace vital ainsi qu'à la santé physique et psychique des personnes.

Se détendre dans la tranquillité

Image: Anthony R Duce - Park with Guys 2011
Duce: Drawings, Paintings, Words
La tranquillité n'est pas forcément synonyme de silence. Le silence présuppose l'absence de bruit dérangeant, tandis que la tranquillité se réfère à l'absence d'effervescence et de sources de diversion. Ainsi, un environnement sonore n'affecte pas obligatoirement la tranquillité. Des sons agréables peuvent même augmenter le sentiment de bien-être. Les sons naturels, comme par exemple le chant des oiseaux, le bruit de l'eau ou le frémissement des feuilles agitées par le vent, sont particulièrement appréciés.

Hors de la ville – Détente à la campagne

Ausgang
Image: Danta Kawecka - A way in the forest 2007
Touch of Art
Au centre des grandes villes, il est de plus en plus difficile de trouver des oasis calmes. Les voitures, les bus, les trams, les motos, les camions, les sites de construction et d'autres sources de bruit définissent et dominent le paysage sonore. Une ambiance acoustique agréable est indispensable pour se détendre. Il faut donc des oasis de tranquillité pour échapper à l'effervescence du milieu urbain. En dehors des villes, il existe une grande variété de surfaces vertes et naturelles, des champs et des forêts, qui offrent à la population une compensation importante aux aires urbaines exploitées à l'extrême. En partant du centre-ville, il faut tout de même un certain temps pour atteindre ces espaces de détente. Il est par conséquent d'autant plus appréciable d'avoir des oasis calmes en milieu urbain.

En ville aussi, il y a des lieux qui invitent à s'arrêter

Ausgang
Image: Vincent van Gogh - Der Innenhof des Hospitals von Arles 1889
Sammlung Oskar Reinhart "Am Römerholz", Winterthur
Au centre-ville, les parcs sont des espaces de récréation naturels qui n'ont pas seulement la fonction de poumon vert, mais aussi celle d'un lieu de délassement, de tranquillité et de repos, qui invitent les passants à s'arrêter. Dans les zones urbaines denses, une bonne planification du trafic et quelques adaptations architecturales peuvent grandement contribuer à créer un environnement reposant. Ainsi, dans le tumulte de la ville, on peut se retrouver de façon inattendue dans un petit coin tranquille épargné par le bruit et l'agitation. Coupées du bruit du trafic, les cours intérieures sont des bons exemples d'oasis de tranquillité. Les cimetières sont également des oasis calmes volontiers utilisés en ville. La présence de jardins particuliers ou la proximité de jardins familiaux contribue également à valoriser un environnement. De tels espaces verts invitent à savourer et à se détendre.

L'eau contribue à créer un environnement sonore agréable

Image: Jeanne Morilla - Place de la grande fontaine (Belfort)
Art Quid et sur Cotation Drouot des Artistes
En matière de détente, l'eau joue un rôle important. Les lieux à proximité de sources ou de plans d'eau sont idéaux pour passer son temps libre et se détendre pendant la pause de midi ou après le travail. Il n'est pas forcément nécessaire d'avoir un ruisseau bruyant sous la main. Une fontaine suffit déjà à améliorer grandement la qualité du milieu urbain environnant. Le son de l'eau recouvre les bruits dérangeants du trafic routier et contribue à créer un paysage sonore qui agit de façon apaisante sur la plupart des personnes.

Nous menaçons nos oasis calmes

Ausgang
Image: Tom Brown - car and trees 2011
Tom Brown Art and Design
Malheureusement, même les oasis calmes ne sont pas toujours épargnés par le bruit. En effet, nous provoquons du bruit dans le cadre de nos loisirs, que ce soit en roulant en voiture ou à moto, en faisant de la musique ou du sport. Les outils de jardins, tels que les souffleuses à feuilles ou les tondeuses à gazon, portent atteinte à l'environnement sonore de lieux initialement tranquilles. Et il existe des oasis calmes encore bien plus vastes, qui sont toujours davantage envahis par le bruit. Les zones bâties, en continuelle expansion, empiètent sur les terres encore libres et provoquent la perte de zones de récréation. Parallèlement, le développement des routes, des autoroutes et des chemins de fer apporte du bruit dans des zones paisibles.
Ausgang
Image: Lidija Ivanek - Alpine Trail 2011
Sila Art
Ainsi, le bruit du trafic de loisirs est fortement impliqué dans la détérioration acoustique de régions initialement préservées (vallées, forêts etc.). C'est pourquoi de plus en plus de gens se mettent à la recherche d'espaces ruraux aussi éloignés que possible des centres urbains et des pôles économiques. Les régions naturelles, retirées et épargnées par le bruit de la civilisation deviennent des destinations de voyage attrayantes. L'isolement devient une qualité qui peut être utilisée en particulier pour le tourisme de randonnée. Il ne reste plus qu'à espérer que les personnes en quête de tranquillité se comportent en conséquence et ne laissent pas de bruit derrière elles.

A la recherche d'oasis calmes

Voyage acoustique.

Littérature secondaire

Conséquences spatiales du bruit (Office fédéral de l'environnement OFEV)
Eine Umfrage zum Thema Lärm und Ruhe-Inseln (Gemeinde Schlieren)
Stadt hören - Klangspaziergänge durch Zürich (Autor: Andres Bosshard)